Sondage

Pourquoi le sondage ?

On entend par sondage le fait d’introduire un cathéter dans la vessie en passant par l’urètre (transurétrale). Un sondage peut être nécessaire pour les raisons suivantes :

Vidange de la vessie en cas de rétention urinaire

  • Nettoyage de la vessie
  • Administration de médicaments
  • Examen des fonctions de la vessie (urodynamique)
  • Évacuation de l’urine après une opération

Évacuation de l’urine en cas d’infections graves des organes urinaires

Quels types de cathéter existe-t-il ?

Il existe différents types de cathéter : les cathéters à usage unique, les cathéters à demeure et les cathéters de mesure

  • Les cathéters à usage unique sont des tuyaux en plastique minces, qui sont introduits dans la vessie et retirés immédiatement après l’intervention.
  • Les cathéters à demeure ont à leur extrémité un ballon gonflable qui empêche la chute du cathéter. Les cathéters à demeure restent plus longtemps dans la vessie pour évacuer l’urine, par exemple après une opération ou en cas de rétention urinaire.
  • Les cathéters de mesure contiennent plusieurs canaux libres destinés à mesurer la pression de la vessie et de l’urètre. Ainsi, des informations diagnostiques importantes peuvent être recueillies en cas de troubles de la vessie. Le cathéter de mesure est retiré après l’examen médical.

Comment effectuer le sondage chez la femme ?

Lors du sondage, la patiente se met en position gynécologique. Après écartement des lèvres de la vulve, le méat urinaire externe est nettoyé avec un produit antiseptique qui ne cause pas de brûlure à la muqueuse. Ensuite, l’instillation est préparée avec un lubrifiant stérile et antiseptique ayant un effet anesthésique local comme Instillagel®.

D’abord, une goutte d’Instillagel® est appliquée sur le méat urinaire pour faciliter l'insertion du cône arrondi de la seringue. Ensuite, on procède à l’injection d’Instillagel® dans l’urètre. Après l’injection d’Instillagel®, l’urètre se dilate. Ainsi, le cathéter s’introduit plus facilement que s’il avait été enduit avec du lubrifiant seul. Il est important, après l’instillation d’Instillagel®, d’observer un temps de pose de 5-10 minutes pour que l’anesthésie fasse effet. Après ce délai, le médecin introduit le cathéter dans la vessie avec des gants et une pincette stérile. L’écoulement d’urine est la preuve que l'extrémité du cathéter se trouve dans la vessie. La patiente peut aider au bon déroulement du sondage en restant calme et décontractée (relaxation du plancher pelvien).

Comment effectuer le sondage chez l’homme ?

Lors du sondage, le patient se met sur le dos. Une fois le gland décalotté, le méat urinaire externe est nettoyé avec un antiseptique qui ne cause pas de brûlure à la muqueuse. Ensuite, l’instillation est préparée avec un lubrifiant stérile et antiseptique à effet anesthésique local comme Instillagel®. D’abord, une goutte d’Instillagel® est appliquée sur le méat urinaire pour faciliter l'insertion du cône arrondi de la seringue. Ensuite, on procède à l’injection d’Instillagel® dans l’urètre.

Certains patients ressentent à ce moment une brûlure éphémère qui disparait rapidement. Après l’injection d’Instillagel®, l’urètre se dilate. Ainsi, le cathéter s’introduit plus facilement que s’il avait été enduit avec du lubrifiant seul. Il est important, après l’instillation d’Instillagel®, d’observer un temps de pose de 5-10 minutes pour que l’anesthésie fasse effet. Pendant ce temps, on peut utiliser une pince pénienne FARCO pour éviter que l’Instillagel® ne ressorte. Lorsque la substance anesthésique a fait effet, le médecin introduit le cathéter dans la vessie avec des gants et une pincette stérile. L’écoulement d’urine est la preuve que l'extrémité du cathéter se trouve dans la vessie. Le patient peut aider au bon déroulement du sondage en restant calme et décontracté et en inspirant profondément lors de l’introduction du cathéter.

Le sondage est-il douloureux ?

Un sondage n’est normalement pas douloureux. En procédant avec précaution, le patient ressent tout au plus une sensation quelque peu désagréable lors de l’introduction du cathéter, comme une brûlure éphémère dans l’urètre. Si cette sensation persiste, parlez-en à votre médecin.

Le sondage peut-il entraîner des complications ?

Le sondage s’effectue dans un milieu complètement stérile (dépourvu de germes), ce qui signifie que les infections sont rares.

Une légère brûlure en urinant et une fréquence plus élevée de la miction sont des séquelles possibles après le sondage, mais elles disparaissent d’elles-mêmes après un court laps de temps. On peut également trouver un peu de sang dans l’urine ou sur les sous-vêtements, mais ceci ne doit pas constituer une raison de s’inquiéter. Le risque de blessure de l’urètre lors d’un sondage est extrêmement rare et peut être davantage réduit en procédant avec précaution et en utilisant un lubrifiant approprié comme Instillagel®.