Instructions et conseils sur l’auto-sondage

L’auto-sondage intermittent

Il est relativement facile d’apprendre les techniques d’auto-sondage. Ce dernier est salué par beaucoup de patients, car il leur permet de rester mobiles, autonomes et indépendants de toute aide extérieure.
Il est possible d'apprendre les techniques d’auto-sondage dans une clinique ou à domicile sous la direction d’un médecin ou d’un personnel qualifié.
Nous avons rassemblé pour vous les meilleurs conseils ainsi que les informations essentielles et espérons que notre expérience vous aidera à surmonter les éventuelles difficultés que vous pourriez rencontrer au début.

Lisez attentivement les instructions de préparation à l’auto-sondage. Veillez à toujours disposer de suffisamment de cathéters et de matériel à votre disposition comme un lubrifiant stérile et antiseptique, une solution désinfectante pour les mains, une compresse ou un écouvillon et un spray de désinfection cutanée. Veuillez conserver tout le matériel nécessaire dans tous les lieux où vous vous rendez régulièrement : lieu de travail, chez des amis ou des proches, etc.
Dans la phase d’apprentissage, il est préférable de s'installer dans son lit en position demi-assise. Plus tard, vous pourrez pratiquer l’auto-sondage en position debout ou assis sur les toilettes, dans la baignoire ou dans une chaise roulante.

En règle générale, l’auto-sondage doit être effectué quatre à six fois par jour. Pour qu’il s'intègre le plus facilement possible à votre quotidien, il est nécessaire d’avoir des habitudes fixes. Ainsi, il est conseillé de réaliser un premier auto-sondage en début de journée. Vous pouvez aussi profiter d'une pause-café ou d'un temps libre entre deux cours ou avant les repas.
Malgré la difficulté que cela représente, il est extrêmement important de toujours réaliser l’auto-sondage dans de bonnes conditions d'asepsie. Certaines des bactéries ou des germes qui se trouvent dans notre environnement peuvent, lorsqu'ils s'introduisent dans le cathéter ou dans la vessie, provoquer des infections des voies urinaires ou des cystites. L’emploi d’un lubrifiant stérile et désinfectant, comme Endosgel®, ou d’un lubrifiant possédant également des propriétés anesthésiques locales, comme Instillagel®, facilitera la procédure d’auto-sondage et préviendra les infections.

1. Prendre des précautions d'hygiène

Cela consiste notamment à se laver les mains et à favoriser de bonnes conditions d'asepsie pour l’auto-sondage intermittent.

Conseil : Préparez un plateau propre ou au mieux désinfecté pour y poser le matériel nécessaire à l’auto-sondage et couvrez l’endroit où vous souhaitez vous assoir avec un support propre.

2. Disposer tout le matériel nécessaire à proximité

Il consiste notamment en :

  • Une solution désinfectante pour les mains,
  • Une compresse ou un écouvillon stérile,
  • Un spray de désinfection cutanée,
  • Un cathéter ou un kit de cathéter,
  • Un lubrifiant stérile et antiseptique comme Endosgel® ou un lubrifiant possédant également des propriétés anesthésiques locales comme Instillagel®,
  • Un miroir (pour les femmes),
  • Une pince pénienne FARCO (pour les hommes).

Au début, il est conseillé aux femmes de placer un miroir entre leurs jambes (il existe des miroirs qui peuvent être fixés à la cuisse avec une bande élastique) pour trouver plus facilement le méat urinaire. L’urine est recueillie dans un récipient (un haricot) ou un sachet généralement fourni avec le kit de cathéter ou intégré au cathéter, ou évacuée directement dans les toilettes.


 Hilfsmittel für Selbstkatheterisierung

Matériel pour l’auto-sondage


Conseil : Ouvrez précautionneusement le blister de la compresse sous emballage stérile et celui du lubrifiant sans en toucher le contenu et posez-les sur le plateau que vous avez préparé. Déchirez l'emballage stérile du cathéter le long de la ligne en pointillés et sortez le cathéter d'environ 8-10 cm sans le toucher. Posez le cathéter de telle sorte qu’il ne touche aucune surface non stérilisée. Vous pouvez laisser la partie déballée dépasser du plateau.

Imprégnez l’écouvillon encore dans son blister ouvert à l'aide du spray de désinfection cutanée sans le toucher. Pour les femmes : positionnez le miroir pour ne plus avoir à le toucher après la désinfection de vos mains.

3. Désinfection

Avant de commencer l’auto-sondage, vous devez d’abord désinfecter vos mains.
Pour les hommes : nettoyer et désinfecter l’entrée de l’urètre à l'extrémité du gland, après le décalottage de celui-ci, avec un spray de désinfection cutanée ou un produit de nettoyage désinfectant.

Désinfection de l’entrée de l’urètre chez les hommes


Pour les femmes : écarter les lèvres avec les doigts et nettoyer/désinfecter la partie supérieure de l'entrée du vagin avec un spray de désinfection cutanée ou un produit de nettoyage désinfectant.

Désinfection de l’entrée de l’urètre chez les femmes


Conseil : Après avoir désinfecté vos mains, veillez à ne plus toucher d’autres objets que le matériel et les instruments stériles. Si vous ne pouvez pas l'éviter, désinfectez à nouveau vos mains avant de poursuivre la procédure.

Pour la désinfection des parties génitales, terminez la procédure en nettoyant l'entrée de l’urètre avec un écouvillon stérile non utilisé et imprégné de spray de désinfection cutanée, en une seule fois. Un mouvement de va-et-vient répété avec l’écouvillon n’augmentera pas les effets de la désinfection, au contraire : à travers le contact répété avec l’écouvillon qui, dès le premier contact avec le corps, devient non stérile, des germes déjà éliminés peuvent être réintroduits dans la zone qui vient juste d’être nettoyée. Il est important de respecter le temps de pose prescrit par le fabricant du produit désinfectant.

4. Instillation du lubrifiant

Sortez la seringue stérile imprégnée de lubrifiant de son blister et appuyez légèrement sur le piston avant de retirer le bouchon. Cette action permettra ensuite d'injecter le lubrifiant de façon régulière et sans à-coups. Déposez une goutte de lubrifiant sur le méat urinaire afin de faciliter l'insertion du cône de la seringue.

1.jpg

Conseil : Lorsque vous retirez le bouchon,veillez à ne pas toucher le cône de la seringue.

6.jpg

Dépôt d’une goutte de lubrifiant sur le méat urinaire chez les hommes,

2.jpg

Dépôt d’une goutte de lubrifiant sur le méat urinaire chez les femmes

Introduisez le cône de la seringue dans l’orifice urétral et instillez le lubrifiant avec une pression légère et régulière.

Pour les hommes : de la main libre, tenir le pénis à l'arrière du gland entre le pouce et l’index pour presser le cône et éviter que le lubrifiant ne coule vers l’extérieur. Maintenir le pénis entre le pouce et l’index ou à l’aide d’une pince pénienne FARCO durant le temps de pose (5-10 minutes) afin que le lubrifiant ne sorte pas de l’urètre.

Compression du pénis avec les doigts ou une pince Farco pendant le temps de pose

Important : Les patients et les patientes très sensibles des parties génitales et qui utilisent un lubrifiant ayant des propriétés anesthésiques locales comme Instillagel® doivent impérativement respecter le temps de pose de 5-10 minutes avant de commencer le sondage.

Conseil : Lorsque vous retirez le bouchon,veillez à ne pas toucher le cône de la seringue.

5. Sondage

Sondage chez l’homme

Saisir le cathéter par la partie encore emballée et l'introduire doucement dans l’urètre dilaté par le lubrifiant. Garder le pouce et l’index serrés pour maintenir le cathéter en place, puis retirer l'emballage. Continuer à pousser le cathéter à l’intérieur tout en relâchant la pression des doigts. Ce procédé est simple et garantit de bonnes conditions d'asepsie même sans gants stériles. Introduire le cathéter graduellement jusque dans la vessie, jusqu’à ce que de l’urine s’écoule. Dès que l’urine commence à s'écouler, poussez le cathéter d'environ 1 cm supplémentaire.

L’introduction du cathéter devrait se faire sans résistance grâce au lubrifiant présent dans l’urètre.
Elle ne devrait en aucun cas se faire en force.
L’urine s'écoule directement dans un sachet intégré ou dans un récipient (haricot), ou dans les toilettes. Dans les deux derniers cas, lors de la préparation, penser à couper l'autre extrémité du cathéter pour permettre l'écoulement de l’urine sans toucher au cathéter.
Attendre la fin de l’écoulement avant de retirer lentement le cathéter.

Attention : Chez les hommes, l’urètre dessine une courbe juste avant le sphincter. Il est donc nécessaire d’agir avec précaution sans trop appuyer. Tirer sur le pénis peut faciliter davantage l’insertion du cathéter. En cas d'utilisation d'un cathéter coudé, diriger la pointe de ce dernier vers le haut, c’est à dire vers le visage du patient.

Conseil : À son insertion, éviter de toucher la tige du cathéter avec les mains pour l'empêcher de sortir de l’urètre.


Sondage chez les hommes

Vous trouverez un mode d'emploi sur l’auto-sondage chez les hommes ici :

L’auto-sondage chez la femme

Avec les doigts, écarter les lèvres de la vulve vers le haut de façon à mettre en évidence l’orifice urétral. Saisir le cathéter par la partie encore emballée et introduire sa partie découverte dans l’urètre sur environ 5-6 cm jusqu’à ce que l’urine commence à s’écouler.
Ensuite, pousser le cathéter d'environ 1 cm supplémentaire. L’urine s'écoule directement dans un sachet intégré ou dans un récipient (haricot), ou dans les toilettes. Dans les deux derniers cas, lors de la préparation, penser à couper l'autre extrémité du cathéter pour permettre l'écoulement de l’urine sans toucher au cathéter.
Attendre la fin de l’écoulement avant de retirer lentement le cathéter.



L’auto-sondage chez les femmes
Vous trouverez un mode d'emploi sur l’auto-sondage chez les femmes ici :

Vous trouverez des instructions plus spécifiques sur l’utilisation des cathéters à usage unique et des kits de cathéter dans le mode d’emploi fourni par leurs fabricants respectifs.

Auto-cathétérisme - Instructions pour les femmes

Anleitung_Frau_fr.jpg

Auto-cathétérisme - Instructions pour les hommes

Anleitung_Mann_fr.jpg