Mesure du flux urinaire

Capacité de stockage de la vessie et fréquence de la miction

Chez l'adulte, la vessie dispose d’une capacité de stockage d’environ 300 à 500 ml. Un adulte en bonne santé évacue en 24 heures environ 1500 ml d’urine.

Le nombre de vidanges de la vessie (mictions) est aussi appelé « fréquence de la miction ». Celle-ci dépend entre autres de la capacité de stockage individuelle de la vessie et de la quantité de liquide absorbée. La fréquence de la miction augmente normalement avec l’âge.
Pour une quantité de boisson prise de maximum 2000 ml par jour, 4-7 mictions dans la journée et une la nuit sont considérées comme normales.

Examens en cas de troubles de la miction

La mesure du flux urinaire (uro-débitmétrie) est une procédure de diagnostic utilisée dans le domaine de l’urologiepour détecter des troubles de la miction. Parmi les troubles de la miction les plus fréquents, on peut citer une fréquence trop élevée de la miction (pollakiurie), des difficultés lors de la miction (dysurie) et des mictions douloureuses (algurie).
Les causes des troubles de la miction peuvent être une hypertrophie de la prostate ou un resserrement de l’urètre. De plus, des problèmes de la fonction vésicale elle-même peuvent être à l’origine de troubles de la miction. Une contraction insuffisante du muscle de la vessie peut mener à l’affaiblissement du jet d'urine ou à une rétention urinaire dans la vessie lorsque le patient n’arrive plus à vider complètement la vessie.

Le principe de la mesure

L’appareil de mesure (uro-débitmètre) est muni d’un entonnoir pour capter l’urine. Une sonde fixée au bout de l’entonnoir mesure la quantité d’urine versée par unité de temps. Les valeurs obtenues sont représentées par une courbe. En fonction de l'aspect de la courbe, il est possible de déduire la présence de certaines maladies.

Déroulement de l’examen

Pour les besoins de l’uro-débitmétrie, il est nécessaire que la vessie soit remplie et qu’une envie pressante d’uriner ait lieu. Pour une évaluation pertinente, la vessie doit contenur au minimum 150 ml d’urine. Lors de la mesure, le patient ou la patiente urine dans l’entonnoir jusqu’à ce que la vessie soit complètement vide. La miction doit se faire sans forte poussée. Ensuite, le médecin vérifie, souvent à l’aide d’une échographie, si la vessie est complètement vide (mesure de la rétention urinaire).

La mesure du flux urinaire est-elle désagréable ou douloureuse ?

Lors de la mesure du flux urinaire, la vessie est tout simplement vidée dans un entonnoir. Cet examen n'est donc pas douloureux.

Évaluation des valeurs mesurées

Le paramètre le plus important lors de la mesure du flux urinaire est la miction enregistrée par unité de temps (seconde) pendant la vidange de la vessie.

Chez l'adulte, la plage de référence pour un débit urinaire maximum se situe entre 15 et 50 ml par seconde. Les valeurs situées entre 10 et 15 ml par seconde peuvent nécessiter un examen plus approfondi par le médecin. Un débit urinaire de moins de 10 ml par seconde révèle un trouble de la miction. Une montée trop lente de la courbe ou une descente particulièrement lente associée à une miction trop longue peuvent être le signe d’une prostate hypertrophiée. Votre médecin vous expliquera le résultat au moyen de la courbe imprimée.