Biopsie de la prostate

La prostate, une glande qui produit du liquide séminal

La prostate est une glande exocrine située sous la vessie qui entoure le canal de l’urètre. Elle fait environ la taille d’une châtaigne, pèse environ 10-20 g et dispose d’un corps en partie glandulaire, en partie musculaire. La prostate produit la plus grande partie du sperme et plusieurs des enzymes qu’il contient. Les spermatozoïdes qui proviennent des testicules sont mélangés au niveau de la prostate avec du sperme avant d’être activés.

Les facteurs qui justifient une biopsie de la prostate

En cas de soupçon clinique d'un cancer de la prostate ou de résultats suspects dans le cadre d’un test de dépistage précoce, une biopsie de la prostate peut s’avérer nécessaire pour étayer le diagnostic ou éliminer le soupçon.

Le dépistage précoce est très important pour le cancer de la prostate, car ce type de cancer ne cause que rarement des douleurs à son stade initial. Pour cette raison, plus tôt il est traité, plus grandes sont les chances de guérison.

Des nodules palpables à l'examen ou un taux de PSA trop élevé (PSA antigène spécifique prostatique) justifient une biopsie. Le PSA est une protéine produite exclusivement par la prostate, qui sert à liquéfier le sperme. Le taux de PSA mesuré lors d'analyses sanguines est considéré comme un marqueur tumoral spécifique à la prostate. Il indique la quantité de PSA qui circule dans le sang. Le taux de PSA peut aussi être élevé en cas d'hypertrophie bénigne de la prostate (ou hyperplasie) ou d'inflammation de la prostate (prostatite).

Préparation et réalisation de la biopsie de la prostate

Lors de la biopsie de la prostate, le patient se met sur le dos, les jambes relevées et recroquevillées, ou sur le côté dans une position confortable. En cas de besoin, le patient reçoit avant l’examen un tranquillisant ou un antalgique.

La biopsie de la prostate se fait par l’anus. Auparavant, la muqueuse est anesthésiée localement et lubrifiée avec un lubrifiant stérile localement anesthésiant et antiseptique, comme Farcosedan® ou Instillagel®.
La biopsie est ensuite effectuée par échographie transrectale (ETR). Pour ce faire, le médecin utilise une aiguille de ponction montée sur la tête à ultrasons pour prélever des échantillons ciblés. Plusieurs petits morceaux, longs d’environ 15 mm et de la forme d’un cylindre, sont prélevés sur la prostate. Ces échantillons permettent une bonne évaluation de la taille, de la forme et des anomalies éventuelles de la prostate.
En règle générale, environ 10-20 prélèvements sont effectués au total. Ils permettent de constater le niveau et la taille d’un éventuel cancer de la prostate et de déterminer le mode de traitement à appliquer.
Les prélèvements se font avec l’appareil de biopsie et sont quasiment indolores. En prévention, le médecin traitant prescrira un antibiotique pour éviter une infection après la biopsie de la prostate.

Comportement après la biopsie de la prostate

La biopsie de la prostate est, de nos jours et dans la plupart des cas, pratiquée en ambulatoire à l'hôpital ou dans un cabinet urologique. Une hospitalisation ou une anesthésie générale sont rarement nécessaires.

L’intervention proprement dite ne dure que quelques minutes. Les patients restent cependant pendant quelque temps en observation à l’hôpital ou dans le cabinet médical. Avant le départ du patient, son urine est contrôlée pour s’assurer qu’il n’y a pas de saignement accentué.
Après la biopsie, les patients doivent se reposer pendant un à deux jours. Il est possible de ressentir une légère sensation de pression au niveau de la prostate. Dans certains cas, des analgésiques seront nécessaires. Une légère présence de sang dans les selles, l’urine et le sperme après la biopsie n'a rien d'inhabituel. Elle disparait généralement en quelques jours.

Éventuelles complications après la biopsie

Immédiatement pendant ou après la biopsie de la prostate, le patient peut souffrir de troubles circulatoires. Ces derniers seront rapidement contrôlés dans la plupart des cas en surélevant les jambes et en buvant beaucoup d'eau.

En cas de saignement accentué, de fièvre au-dessus de 38°C, de difficultés à uriner ou de douleurs dans les testicules, vous devez immédiatement contacter votre médecin.

Le résultat de la biopsie de la prostate

Les échantillons de tissus sont examinés par un pathologiste. Le constat d'altérations pathologiques (biopsie positive) déterminera le type et la malignité (gravité) du cancer.
Si aucun tissu pathologique n’a été constaté (biopsie négative), cela peut signifier qu’il n’y a effectivement pas de cancer ou que le prélèvement de tissu a été mal effectué.
Si le soupçon persiste, par exemple en cas de nodules palpables dans la prostate ou de taux de PSA trop élevé, une autre biopsie peut s’avérer nécessaire après un certain temps.
Votre médecin vous expliquera le résultat et discutera avec vous de la marche à suivre.

#
Echographie_transrectale_ETR.jpg